Sangha Suisse-Léman - Les Dharma Sutras
Sangha Suisse-Léman - Ensemble dans la voie du Dharma !
 
Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.
Sri Tathata
Pour la première fois Sri Tathâta s'adresse à nous en anglais
 
 
 
DESSIN MOUNIRAH JUIN2011-2 RECADRE ET SATURE
 
LES DHARMA SUTRAS
Les Dharma Sutras constituent un texte essentiel pour l'humanité. Sri Tathâta les a reçus du Divin au cours de ses nombreux Samadhis (fusion de la conscience avec l'Absolu et voyage dans les différents plans divins).
Il les a révélé au monde le 21 janvier 1991 à Sarnath près de Bénarès, l'endroit même où le Bouddha avait donné son premier enseignement après son illumination.
Les Dharmas Sutras expliquent comment mettre fin à la souffrance du monde.
La solution étant de vivre selon le Dharma, c'est- à-dire d'une façon noble.
Sri Tathâta affirme que nous avons tous une très grande soif d'une existence divine. Il nous appelle à devenir conscient de cette aspiration et à en imprégner toute notre vie.
Sri Tathâta cite le seigneur Bouddha qui, déjà par le passé, a enseigné comment sortir du Samsara, c'est-à-dire des attachements générateurs d'illusions pour atteindre la libération.
Sri Tathâta offre la même grandiose perspective finale.
Pour une grande partie de l'humanité, il est aujourd'hui tout à fait possible de faire le chemin menant à ce but ultime sans pour autant devenir ascète.
Tout comme le Christ, Sri Tathâta affirme que c'est au cours de notre vie incarnée dans le monde que la transformation doit avoir lieu.
Nous devons nous unir à la lumière pour mieux la diffuser dans tous les aspects de notre existence. (...)

(préface de Maitreyi Amma dans le Livre des Dharma Sutras aux éditions Shrima)
 
 
DESSIN MOUNIRAH JUIN2011-1 RECADRE ET SATURE

Dharma Sutra 7 RECADRE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le premier dharma est de prendre conscience que notre âme est habitée d'une soif ardente et de comprendre quelle est cette soif.
 
... Ainsi dans le véhicule qu'est notre corps, notre âtman, notre âme qui réside dans le coeur, a faim et la nourriture qu'elle souhaite est l'énergie spirituelle. Tant que nous vivons seulement à travers nos sens, l'âme n'obtient pas l'énergie spirituelle qu'elle veut. Elle essaye de nous le dire mais nous n'entendons pas sa voix.
 
Ainsi le premier dharma est de prendre conscience de ce dont notre âme a besoin et de le lui donner.
 
Enseignement de Sri Tathâta,  2 novembre 2006,  Kollur

Les Dharma Sutras  illustrés de Sri Tathâta 
également en vente sur notre site.

IMG 0002cadréeIMG 0001cadrée









Cliquez sur l'image pour l'agrandir                              Cliquez sur l'image pour aller à la boutique

Dharma Sutra 28
Le but ultime de la Nature est que, par une évolution ascendante progressive, tous les êtres atteignent l'état divin.

Pour atteindre cet état, nous devons suivre consciemment les voies de Mère Nature.
Au sein de l'Univers toutes choses alternent ; même dharma et adharma alternent. 
Il existe donc un rythme cosmique et le mouvement de la vie doit suivre ce rythme.
Chaque fois que nous avons tendance à le quitter, nous rompons l'Harmonie naturelle et la souffrance devient inévitable.
Accomplir le but signifie être complètement et constamment en accord avec la Nature.
C'est pour cette raison que Sri Tathâta donne la sadhana : lorsque nous pratiquons la sadhana, nous ne pouvons pas nous égarer car Mère Nature nous entraîne dans le rythme juste.

Enseignement de Sri Tathâta du 25 janvier 2008 à Varishtapuri
 
 
DHARMA SUTRA 34 SANSKRIT
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chaque être humain arrive sur terre avec des dettes qui s'accroissent au fur et à mesure de la vie : nous sommes redevables envers nos parents, nos ancêtres, nos Maîtres dans cette vie et les précédentes et enfin envers les deva, les êtres célestes.

C'est pour cela que nous devons nous acquitter de certains devoirs ; ce sont les cinq yajna :
-       Brahmayajna ou obligation envers le Créateur. Celui-ci inclut la dévotion aux Richi. Il consiste à étudier les écritures et célébrer des rituels quotidiens comme Samdhyavandana et Agnihotra.
 
-       Devayajna ou honorer les Deva en préservant la nature et en offrant des prières.
 
-       Pitryajna ou honorer les parents et ancêtres par la prière et en prenant soin d’eux.
 
-       Atithiyajna ou accueillir et honorer ceux qui arrivent à l’improviste.
 
-       Bhutayajna ou honorer Mère Nature à travers les animaux et les cinq éléments et soutenir les membres les plus pauvres et les plus faibles de la société.
 
Toutes ces obligations doivent être accomplies en associant connaissance et pleine conscience. En fait, toute action dans la journée du Grhastha devient une adoration du Divin.
La Nature suit son propre rythme et célèbre chaque jour ses propres yajna. L’homme doit effectuer consciencieusement sa part en accomplissant toutes ses obligations.
 
Enseignement de Sri Tathâta , janvier 2008, Varishtapuri