Sangha Suisse-Léman - Initiations
Sangha Suisse-Léman - Ensemble dans la voie du Dharma !
 
IMPORTANCE DES GRANDS MAITRES…
 
ASIE 23 RANGEE DE BOUDDHAS RECADREE
Le monde après Jésus ne fut certainement plus le même. Les arbres, les pierres, toute l'existence était embellie par ce nouvel éveil à la conscience. La qualité de l'univers avait changé. Si une seule goutte de conscience parvient à Dieu, l'océan tout entier ne peut plus être le même. Cette seule goutte a élevé la qualité du Tout.
 
Vous ne seriez pas ce que vous êtes aujourd'hui si le Christ, Bouddha, Krishna … n'avaient pas existé. Supprimez douze noms de l'histoire et celle-ci disparaît. En fait, l'existence telle que vous la voyez autour de vous serait impossible. (…)
La parcelle d'amour qui bat dans votre cœur, la grâce qui se reflète parfois dans vos yeux, tout cela n'existerait pas.
 
Lorsqu'un Jésus apparaît, sa vision modifie une parcelle de votre regard. Parfois ses yeux deviennent les vôtres et vous voyez l'existence d'une autre façon. Le monde reste le même mais votre regard change et, avec lui, le Tout change.
Une minuscule parcelle de votre cœur est devenue Bouddha grâce à la présence de Bouddha, Christ grâce au Christ, Krishna grâce à Krishna. (…)
 
Regardez tout au fond de vous-même la parcelle qui vous a été donnée. Protégez-la, aidez-la à croître, sacrifiez tout ce que vous avez à sa croissance et vous serez sur le bon chemin. Permettez à cette parcelle de grandir, de remporter la victoire.
 
OSHO
 
 
LES INITIATIONS DE SRI TATHATA
 
A  106 FEU
Aujourd'hui, nous continuons la tradition du Christ. Jean-Baptiste a dit: " je vous baptise avec l'eau et Celui qui viendra après moi vous baptisera avec le feu".
Cela signifiait que, par Jean-Baptiste, l'homme allait pouvoir quitter le plan animal pour le plan réellement humain. Il y avait une grande purification des vies passées.
Puis, par le Christ, il allait pouvoir franchir le plan humain pour l'immortalité, car le feu intérieur était ainsi éveillé.
A cette époque, les gens ne le comprirent pas. C'est seulement maintenant que nous avons la maturité nécessaire pour accueillir en toute conscience cette élévation.
 
Par Sri Tathâta, nous pouvons vivre la tradition des grands maîtres en étant initiés à Dharma Snana, initiation par l'eau et à Agni Snana, initiation par le feu. Nous continuons ensuite le chemin avec une pratique quotidienne à faire chez soi.
Anugra Snana est une petite initiation offerte par Sri Tathâta, pour les personnes  ne se sentant pas prêtes à vivre Dharma Snana. Une petite pratique quotidienne est proposée. Par elle, nous recevons une force de transformation.
Il va sans dire que toute personne non-désireuse de s'initier est toujours bienvenue auprès de Sri Tathâta. Elle peut aussi recevoir son magnifique Darshan (bénédiction) et assister à ses enseignements publics.
 
Au temps des védas, il fallait  beaucoup de temps pour obtenir les initiations. Aujourd'hui, nous pouvons les vivre tout de suite, fruit de toutes nos vies passées et grâce à la bienveillance de la Mère Divine.
 
VIENS, SUIS-MOI   Entretien sur Jésus par Osho
 
H 26 COUCHER DE SOLEIL
"En ces jours-là paraît Jean Le Baptiste, qui prêche dans le désert de Judée."
 
Le nom de Jean est devenu Jean-Baptiste. Jamais dans toute l'histoire le nom de quelqu'un n'aura à ce point été lié au baptême.
Il initia un grand nombre de chercheurs spirituels. (…) D'abord, ils devaient méditer avec lui quelques jours, quelques mois, quelques années. Lorsqu'ils étaient prêts, il les conduisait dans le fleuve et leur versait de l'eau sur la tête. A cet instant, un bouleversement survenait dans leur cœur. Ils n'étaient plus les mêmes hommes. C'était un rite secret. Quelque chose était transféré du maître au disciple. L'eau servait d'intermédiaire.
 
Le monde a connu deux types d'initiation. L'une par l'eau, l'autre par le feu. En Inde, le feu a servi d'intermédiaire pendant des siècles. (…)
L'eau et le feu ont chacun leur signification, leur nature est différente et pourtant, ils sont unis par des liens profonds. Ils sont opposés et complémentaires. Si vous mettez un récipient d'eau sur le feu, l'eau va disparaître, elle va s'évaporer. Ils sont opposés dans une unité profonde. L'eau s'écoule par le bas, les flammes s'élèvent. Par nature, l'une descend, les autres montent. Leur direction est différente. Si quelque chose doit descendre en vous, l'intermédiaire sera l'eau. Si quelque chose doit s'élever, ce sera le feu.
 
Jean-Baptiste versait de l'eau sur ceux qui s'étaient longuement préparés par la méditation. En se concentrant sur cette eau ruisselante, ils percevaient sa fraîcheur en eux. Par l'eau, le magnétisme de Jean-Baptiste les pénétrait. L'eau est un véhicule très sensible. (…) L'eau est d'ailleurs étroitement liée au corps: plus de quatre-vingt pour cent de celui-ci ne sont rien d'autre que de l'eau.
 
Avez-vous observé l'effet de la respiration à l'intérieur de votre corps ? La respiration alimente le feu, c'est l'oxydation. Votre corps est l'eau, votre respiration le feu. Vous existez grâce aux deux.
Quand la respiration s'arrête, le feu disparaît, le corps perd sa chaleur et meurt. Si l'eau disparait du corps, celui-ci devient brûlant, fiévreux, il ne peut pas survivre longtemps. Un équilibre et une union profonde sont indispensables entre ces deux éléments.
 
Vous mangez: le feu solaire est assimilé par votre corps par l'intermédiaire des aliments. Vous respirez: l'oxygène parvient à votre corps par l'air. Vous buvez et l'eau de votre corps est constamment renouvelée. Vous existez entre le feu et l'eau.
 
Jean-Baptiste se servait de l'eau pour attirer  vers ses disciples quelque chose venu d'en haut. C'est un des deux types d'initiation.
L'autre, plus élevé, fait monter quelque chose en vous. C'est l'initiation par le feu 
 
Jean-Baptiste préparait les gens pour que Dieu puisse descendre en eux. Jésus les préparait pour que Dieu puisse monter en eux. Ce sont les deux possibilités: vous vous élevez en Dieu ou Dieu descend en vous. La descente est plus facile parce que vous n'avez qu'à attendre, à être réceptif, à être comme une matrice. (…)
 
" Jésus, dit Jean-Baptiste, vous baptisera par le feu. Il vous conduira à Dieu, il vous aidera à vous élever." C'est une tâche difficile, ardue. Celui qui veut s'élever doit d'abord apprendre à recevoir. Si vous ne pouvez pas descendre, recevoir vous ne pourrez pas non plus monter. (…)
 
Laisser d'abord Dieu descendre en vous. Cela vous conférera une grande force, car vous ne serez plus votre petit personnage habituel. Alors, vous pourrez vous élever, voler vers les cimes, devenir du feu.
 
Jean-Baptiste a préparé le terrain pour que la graine s'y enfouisse. Regardez, lorsque vous jetez une graine sur le sol, elle s'enfonce. Puis, en germant, elle se développe vers le ciel. Lorsque la semence tombe sur le sol, elle reste là à ne rien faire. Elle se repose et tout arrive. Une énergie ascendante la met en mouvement, elle germe et devient un arbre.
 
L'arbre a besoin d'eau pour que ses racines pénètrent de plus en plus profondément dans le sol, et de soleil, de feu pour que ses branches puisse s'élever très haut. (…)  L'arbre a simultanément besoin d'eau et de chaleur solaire.
 
P1020462
Au début, le baptême se faisait par l'eau. La seconde initiation utilise le feu. Quand l'équilibre est parfait- ni trop, ni trop peu de l'un et de l'autre - survient la transcendance.
 
   " Pour moi, je vous baptise dans l'eau en vue du repentir;
      mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi,
          et je ne suis pas digne d'enlever ses chaussures;
          lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le Feu."
 
L'Esprit Saint symbolise précisément l'équilibre. (…) Entre le feu et l'eau  apparaît l'Esprit Saint. (…) L'Esprit Saint est le fleuve entre les deux rives.
Vous le chercheriez en vain: il ne se manifeste que lorsque vous quittez le monde de la dualité. L'amour-haine s'éteint en vous et soudain un équilibre surgit. Vous ne pouvez pas dire s'il s'agit d'amour ou de haine, ce n'est ni l'un ni l'autre. C'est quelque chose qui vous était inconnu, que vous n'aviez jamais éprouvé auparavant… l'Esprit Saint s'est manifesté. (…)
 
Le baptême par l'eau vous lave. Lorsque vous êtes prêts à recevoir, il vous emplit d'un esprit pur. Cette pureté est comme une pluie. Elle se déverse sans arrêt, mais votre coupe est tournée vers le bas. Redressez-la. Elle se remplira aussitôt. Par l'initiation profonde, le maître vous aide à tourner votre coupe dans la bonne direction afin que vous puissiez recevoir.

Contemplation directe et contemplation par reflet

Il y a deux sortent de contemplation, qu'on pourrait appeler contemplation directe et contemplation par reflet ; de même qu'on peut regarder directement le soleil ou regarder seulement son reflet dans l'eau, de même aussi on peut contempler, soit les réalités spirituelles telles qu'elles sont en elles-même, soit leur reflet dans le domaine individuel.
René Guénon 
Initiation et Réalisation Spirituelle