Sangha Suisse-Léman - Accueil
Sangha Suisse-Léman - Ensemble dans la voie du Dharma !


24h de méditation pour l'eau, les baleines et les dauphins
WE ARE OCEAN
12 Juin 2016 à Paris au Grand Rex 
et partout sur la planète
Parrainé par Leina Sato et Paul Watson

cliquez sur la photo pour accéder au site web


SRI TATHATA MARS 2016

LES NOUVEAUTES SUR NOTRE SITE
PRATIQUES AGNI SNANA EN SUISSE
mis sur le site le 16.05.2016

















NOUS AVONS LE PLAISIR D'OUVRIR UNE NOUVELLE RUBRIQUE



Histoire de Moïse et de Khidhr
Parmi les miracles qui sont racontés dans la Coran, se trouve l'histoire de l'entrevue de Khidhr et de Moïse.

… Moïse et Josué s'assirent, jusqu'à ce que Khidhr eût fini la prière et qu'il pût répondre au salut. Alors Moïse dit : La paix soit avec toi, ô excellent serviteur de Dieu !

Khidhr répondit : Qu'elle soit avec toi, ô prophète de Dieu parmi les enfants d'Israël !

Moïse dit : Qui t'a dit que je suis  le prophète des enfants d'Israël ?

Khidhr dit : Celui qui t'a conduit vers moi.

Moïse comprit que Khidhr était ce serviteur qu'il avait tant cherché. 
Il dit : " Puis-je te suivre, pour que tu me communiques de la science qui t'a été enseignée relativement à la voie ? "

Khidhr répondit : La loi et les affaires des enfants d'Israël te suffisent ; avec cela tu ne pourrais pas supporter d'autres affaires. 
Moïse insista beaucoup. 

Alors Khidhr dit : " Tu ne pourras pas montrer de patience avec moi, et comment pourrais-tu supporter des choses dont tu ne comprendras pas le sens ? "

Moïse dit : " S'il plaît à Dieu, tu me verras patient et je ne désobéirai pas à tes ordres. "

Khidhr consentit et dit : " Si tu veux me suivre, ne m'interroge sur aucune chose, avant que je t'aie parlé. "

Ensuite ils marchèrent le long du bord de la mer, jusqu'à ce qu'ils eussent rencontré un bateau. Tous les trois, Moïse Khidhr et Josué, descendirent et dirent au batelier : Laissez-nous monter dans le bateau.
Celui-ci dit : Donnez-moi le prix. Ils répondirent : Nous n'avons pas d'argent. Le batelier les fit monter. Lorsqu'ils y furent, Khidhr fit, à l'endroit où il était assis, un trou dans le bateau, de sorte que l'eau y entra. 
Moïse lui dit : " L'as-tu brisé pour noyer ceux qui y sont ? " 
Khidhr répondit : " Ne t'ai-je pas dit que tu n'auras pas de patience, étant avec moi ? "
Moïse dit : " Ne me blâme pas d'avoir oublié et ne m'impose pas des ordres trop difficiles. "

Ils quittèrent le bateau et marchèrent jusqu'à ce qu'ils fussent arrivés à un village. Ils s'arrêtèrent à l'extrémité de ce village, où ils virent des enfants qui jouaient, parmi lesquels il y avait un garçon plus grand que les autres. Khidhr saisit ce garçon, l'enleva du milieu des hommes, le frappa avec une pierre et le tua.

Moïse dit : " Tu as tué un homme innocent qui n'avait tué personne ! Tu as fait une chose blâmable. "

Khridr dit : " Ne t'avais-je pas dit que tu ne pourrais pas montrer de patience, étant avec moi ? "

Moïse dit : " Si je t'interroge encore une fois, ne me laisse plus en ta compagnie. "

En continuant leur route, ils arrivèrent à un autre village, dont le mur tombait en ruines. Les trois voyageurs demandèrent de la nourriture aux habitants de ce village, mais ceux-ci ne voulurent pas leur en donner. Alors Khidhr se mit à réparer le mur.

Moïse dit : " Si tu avais voulu tu aurais pu prendre une récompense.

Khidhr dit : " Maintenant il faut nous séparer ; mais je veux te donner l'explication des choses que tu as été impatient d'apprendre. Le bateau appartenait à des gens pauvres qui travaillent sur mer. J'ai voulu l'endommager, parce que derrière eux était un roi qui s'emparait des bateaux. Quant au garçon, ses parents étaient croyants, et nous avons craint qu'il ne leur communiquât son incrédulité, et nous avons voulu que Dieu leur donnât un autre fils meilleur que lui, vertueux et plus digne d'affection. Quant au mur, il appartenait à deux enfants orphelins dans cette ville. Sous le mur était un trésor qui leur appartenait et leur père était un homme vertueux. Ton Seigneur, dans sa miséricorde, a voulu les laisser atteindre l'âge de la majorité pour leur rendre le trésor. Ce n'est pas de moi-même que j'ai fait tout cela. Voilà l'explication des choses que tu as été impatient d'apprendre. "

Lorsque Khidhr eut donné à Moïse cette explication, il disparut, et Moïse ne savait pas ce qu'il était devenu. Puis Moïse et Josué retournèrent en Egypte et racontèrent cette histoire aux enfants d'Israël.

Notre prophète Mohammad a dit : " Si notre frère Moïse avait montré de la patience auprès de Khidhr, il aurait vu de plus grands miracles que ceux qui nous sont parvenus. "

Extrait de La Chronique de Tabarî   Volume 1   






























hier                                                                                                                             aujourd'hui


Il n'est pas prévu d'événement en Suisse cette année mais nous sommes à votre disposition pour vous donner toutes les informations et contacts si vous souhaitez participer à la tournée.


 
Les sadhakas de Sri Tathâta sont invités à réciter régulièrement le Sri Rudra car il est porteur de Paix à l'intérieur de nous-même et dans le monde et qu'il rétablit l'équilibre perturbé de la nature.



Le Rudram débute avec l'appréhension et la peur. Nous nous prosternons devant Rudra, ses pouvoirs et sa  "manyu" - ("manyu" = "colère apparente", considérée comme annonciatrice de destructions de grande ampleur). 
Nous prions afin de réduire l'intensité de la manyu de Rudra. 
Après avoir compris qu'une telle force puissante ne peut être balayée par la prière, nous prions pour la transformation de la manyu de Rudra. 
Notre prière la transforme en énergie protectrices et bénéfiques. Agissant ainsi, nous apprenons la leçon de "l'Amour en action en tant que Non-violence". 
En conséquence, nous renonçons à la violence physique et mentale qui est en nous, et nous rayonnons d'une non-violence paisible et aimante. Nous expérimentons que le fait d'irradier la vibration d'Amour, de Paix et de non-violence de ce mantra est la seule façon d'éviter les calamités ; nous répandons alors le sentiment de non-violence et la vibration d'Amour et de Paix sur la Terre tout entière. 
A la fin, nous abandonnons tout notre être et nos 10 indriyas/sens à Rudra qui est omniprésent. Nous repoussons les dernières traces de nos tendances nuisibles dans les mâchoires de cette "manyu" et obtenons ainsi a-bhaya, ou l'absence de peur, face aux catastrophes à venir.

Sri Sathya Sai Baba


Il y a beaucoup de formes divines sur la terre. 
Elles sont symboles de Dieu.
L’attention et la dévotion qu’on leur porte sont d’une grande importance, 
car le Divin répond à celui qui les loue.
Sri Tathâta

 

Le brouillard est comme un voile lumineux sur le lac de Joux,
le givre comme un voile de glace sur la terre.
La barque, déposée là, n’a plus de sol et n’a plus de ciel.
Les hommes, n’ont d’autres choix que de traverser ce voile.
Derrière est le soleil.
Soudain, deux cygnes à la blancheur incandescente, fendent les eaux.
Ils sont la monture de Vishnu, le Dieu qui maintient l’ordre et la création.
Puisse-t-il, pour nous, déchirer le voile de l’illusion,
nous libérer des forces obscures,
nous réapprendre à être autonomes
et nous donner l’amour envers les démunis,
victimes de nos croyances erronées.
L C


Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.















3 petites vidéos
 tournées dans le Jura au-dessus du Lac de Joux
 le 15 novembre 2015 juste après les attentats de Paris


Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.

























Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.





















Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.



























" Dans cette forteresse de brahman qu'est le corps, un petit lotus forme une demeure à l'intérieur de laquelle règne un petit espace. 
Il s'agit de rechercher ce qui l'occupe. 
Cela, en vérité, il faut désirer le savoir. [...]
C'est l'âtman pur de toute tache, qui ne connaît ni la vieillesse, ni la mort, ni la peine, ni la faim, ni la soif, dont tous les désirs, toutes les pensées sont réalité. "

Chândogya Up., VII, 1, 1 et 5



19novembre2015
Notresitewebaaccueillison100'000èmevisiteur
Merciàtouspourvotrefidélité



Un ouvrage extraordinaire de Ananda K. Coomaraswamy vient d'être traduit en français aux éditions Dervy.
Il comprend également deux hymnes védantiques appartenant au Siddhântamuktâvali.
Extrait :

8.- Tu as été touché et saisi ; longtemps Tu es demeuré séparé de moi, mais             maintenant que je T'ai trouvé je ne te lâcherai jamais.
9.- Sans Toi je n'ai pas d'être en moi ; sans moi comment peux-Tu être ? Salut à         Toi ! Toi qui es Cela que j'ai trouvé par la doctrine transmise.





Extrait :
Alors seulement notre connaissance et notre développement seront intégraux et nous pourrons faire l'expérience de la vie de façon complète. "


Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.
Interview Sri Tathata Kollur India TOUR 2015 (subtitles)
Master Sri Tathata covers some fundamental topics about the special time we are living now and the great potential of humanity: 1. Divine Plan - why Sri Tathata comes to visit the West 2. Purp...

Il existe depuis le début des temps. 
En donnant cette connaissance au soleil, cela veut dire qu'il l'a donnée à notre âme, puisque notre âme contient le soleil intérieur.
Enseignement de Sri Tathâta


UN GRAND MERCI A CITANANDA POUR CE MAGNIFIQUE TRAVAIL 
Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.
Dharmasūya Mahāyāga 2014 - Un évènement spirituel unique
Un évènement spirituel unique réunissant Orient et Occident, comme seule notre époque le permet.Plus d'infoshttp://www.shantiyogis.org/fr/genre/paroles-de-sagessehttp://www.mahayaga.org
     




 
 
Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.
 
 
Sri Tathâta chante un hymne
 
QU'EST-CE QU'UNE SANGHA ?

Elle est amitié spirituelle entre des êtres qui cherchent à éveiller leur conscience et à établir le Dharma sur la terre. Cela signifie que l'on ne pratique pas toujours seul, mais avec d'autres personnes sur la base d'un idéal commun.

Notre sangha est toute nouvelle, alors que d'autres sanghas existent déjà dans plusieurs pays.

Nous suivons la guidance d'un grand être exceptionnel nommé Sri Tathâta.
Toutes nos pratiques sont données par lui et tout notre savoir dharmique vient de lui.
Il nous mène pas à pas sur le chemin de l'éveil et vers une grande conscience du Dharma.
Il nous apprend à vivre dans le sens juste de la création et non contre elle comme nous avons tendance à le faire à notre époque

Enfin, tout en nous aidant à croître individuellement, il nous ouvre à la collectivité et ainsi à oeuvrer pour que l'humanité se transforme jusqu'à devenir divine.
 
Merci de votre visite !
 
Venez nous voir régulièrement !
 
Sri tathâta, enseignement sur les générations futures
 
Zum Einsehen benötigen Sie Flash Player.
merci à Paramdhama et Ishani pour ce très beau film   février 2011
 
 
 
Interview de Sri Tathâta 16 août 2007
 
- Śrī Tathâta, plus de huit cents personnes ont suivi votre enseignement sur le Dharma dans le Lot, cet été. Des personnes de toutes confessions, bouddhistes, musulmans, juifs, chrétiens, étaient présentes, également des athées.... Pourquoi les Occidentaux ont-ils tant besoin pour leur sâdhana – leur pratique spirituelle - de cette proximité d’âme avec la spiritualité indienne ?
 
" Une sâdhana est essentielle pour notre évolution intérieure, l’éveil de notre âme, pour l’évolution de la Conscience. La sâdhana que je transmets correspond à la grande tradition de la Voie du Milieu, qui prend en compte à la fois la vie spirituelle et la dimension matérielle de l’existence. Une pratique spirituelle permet à l’énergie cosmique de rayonner au niveau du corps, de l’esprit et du prâna (l’élan vital). Il n’y a aucune différence entre les besoins profonds des Indiens et ceux des Occidentaux : les bienfaits d’une pratique spirituelle sont les mêmes pour tous les êtres humains de la terre ! Au cours de l’histoire, de nombreux Maîtres de toutes les traditions sont venus enseigner des sâdhanas pour l’éveil de la conscience du monde. Mais en essence l’âme est Une. Ainsi l’enseignement du Dharma est universel."
 
-Vous dites que la spiritualité n’est pas la religion… ? N’est ce pas de cette eau spirituelle universelle contenue dans votre enseignement dont les centaines de disciples occidentaux ont réellement soif ?
 
" Oui, il y a une différence entre la religion et la spiritualité. L’enseignement du Dharma par les Rishis - les mystiques visionnaires de l’Inde - n’était pas une religion. Le Dharma est un autre mot pour qualifier la « Réalité ultime ». En ce sens, l’enseignement des Rishis était universel. Les religions, colorées par une culture, servent d’intermédiaires entre les êtres et la Réalité ultime. Mais le Dharma transcende toutes les limitations, les cultures, les religions et ouvre à une conscience divine infinie. Le Dharma est au-delà de toutes catégories et s’adresse à l’humanité entière. Un musulman, un juif ou un chrétien peut suivre la voie du Dharma sans nier sa religion. L’évolution de la conscience passe par cette pratique universelle du Dharma. Quand on pratique le Dharma, on accède aux plus hauts niveaux de conscience. Le Dharma est un chant écrit pour tous. Il n’y a pas un Dharma indien ou français ! La Réalité ultime doit être pensée comme un Tout. A ce niveau de conscience, toutes les distinctions de cultures ou d’appartenances religieuses disparaissent. Le Dharma est Un. La Réalité ultime est Une. La Vérité est Une. Le bonheur ultime est Un."
 
Nathalie Calmé   pour la revue Sources
 
Interview mit Sri Tathâta
 
* Was bedeutet der Name Tathâta ?
- Der Name Tathâta bezeichnet einen Umstand, eine Bedingung, oder den Zustand in dem sich alles entwickelt hat, in dem sich alles befindet und in dem sich alles auflösen wird. Es ist ein Zustand der Vollkommenheit, absoluter Vollkommenheit.
 
* Wie kommt  es, dass sich heute immer mehr Menschen aus dem Westen für die Veden interessieren ?
- Die Weisheit der Veden ist die unprüngliche Weisheit, weil sie seit dem Beginn der Schöpfung da ist. Heutzutage ist die Menscheit im Begriff einen Entwicklungsschritt in eine höhere Stufe der Evolution zu durchschreiten. Um diesen Entwicklungsschritt zu vollziehen, braucht sie eine Stütze, auf die sie sich stützen kann. Die Weisheit der Veden genügt dieser Notwendigkeit. Wenn wir fähig sein werden, die Kenntnis der Veden in unser Leben aufzunehmen, wird die Evolution der Menschheit Wirklichkeit werden.
Wir können sagen, dass die Kenntnis der Veden die Summe aller unvergänglichen, durch das göttliche Selbst gegebenen Kenntnisse, ist. Deswegen ist diese Erkenntnis immer zeitgemäss und darum erlaubt sie dem heutigen Menschen, die aufeinanderfolgenden Stufen seiner Entwicklung zu bewältigen.
 
* Können wir wissen, was genau das Dharma auf der individuellen, der familiären und der gesellschaftlichen Ebene bedeutet ?
- Dharma bedeutet : die Art und Weise des Lebens, durch welche ein Mensch sein Lebensziel erreichen kann. Das Dharma ist keine Konstruktion menschlicher Gedanken. Das Dharma ist eine Ansammlung von Regeln und Ritualen in tiefer Harmonie mit dem universellenn Prozess. Hinter jeder Geburt eines Menschen versteckt sich eine Absicht, ein Ziel. Das Bewsstsein eines solchen Ziels und dessen Realisierung ist unser Hauptdharma. Dieses Dharma, welches der Weg der Erkenntnis ist, wurde allen gewährt, aber es ruht in unserem Innern wie ein schlafender Samen. Eine solche Saat muss zum Keinen gebacht werden und muss sich ausserhalb seiner Hülle entwickeln. Die Rolle der Meister ist es, das Bewusstsein der tiefen Gründe unserer Seele an die Oberfläche zu bringen. Dies bedeutet, dass dieses Bewusstsein von der Ebene tiefen Bewusstseins zur mentalen Ebene und dann zu unseren Sinnen und schliesslich zur äusseren Welt gelangen muss. Aber wie soll dies alles erreicht werden ? Indem der Weg des Dharma, dessen edle Prinzipien in den Veden klar beschrieben sind, befolgt wird. Praktizieren wir das Dharma in unserem Leben, wird sich sein Widerschein auf natürliche Weise in uns enthüllen. Es wird sich in der familiären und gesellschafflichen  Atmosphäre spiegeln und unser Leben wird sich erhöhen.
Es ist wichtig, schon in früher Jugend mit dem Praktizieren des Dharma zu beginnen. Darum müssen wir sobald wie möglich, unsere Kinder auf diesen Weg führen. So erzogen werden sie im Bewusstsein des Mentalen und des Körpers aufwachsen. Sie werden eine Familie gründen und die Früchte eines dharmischen Lebens ernten. Der Nutzen eines solchen Lebens wird bei ihrer Arbeit und in ihrem gesellschaftlichen Leben zum Ausdruck kommen.
Neue Generationen, dem Weg des Dharma verpflichtet, können die Struktur der Gesellschaft und der Welt verwandeln.